Boortmalt devient le premier malteur certifié ISO 50001 sur le management de l’énergie

Boortmalt wordt de eerste mout producent te worden gecertificeerd ISO 50001
Événement
22 juin 2016

Dans le cadre de la démarche de Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) déployée par le Groupe coopératif Axéréal, la filiale Boortmalt devient le 1er malteur international à être certifié ISO 50001. Un résultat concret de l’implication d’un Groupe dans les objectifs de la transition énergétique.

Les 10 sites industriels de Boortmalt, implantés en France, Belgique, Royaume-Uni, Irlande, Hongrie et Croatie, viennent d’obtenir la certification ISO 50001 qui reconnait la performance de leur système de management en énergie. Depuis 6 ans, Boortmalt réalise des investissements dans la diversification de ses sources d’énergies et dans leur optimisation. Chaudières à biomasse, cogénérations ou encore réseaux de chaleur plus performants prennent place dans le nouveau dispositif. « Nous réduisons les émissions annuelles de CO2 de plus de 28 000 tonnes et nous avons généré une économie d’énergie de près de 28 GWh cumac, valorisés dans le cadre du dispositif français des Certificats d’économies d’énergie (CEE). Ce résultat est le fruit d’un engagement très fort de l’ensemble des équipes et nous conforte dans notre ambition de devenir le meilleur malteur au monde.», précise Yvan Schaepman directeur de Boortmalt.

 

Cette certification s’intègre dans la démarche RSE du Groupe Axéréal qui engage régulièrement des investissements pour améliorer la performance énergétique des outils de production, réduire la consommation d’énergie et l’empreinte environnementale des sites industriels, notamment au travers de la réduction des gaz à effet de serre. « Au-delà des investissements réalisés pour produire un malt de qualité, il s’agit de maîtriser l’ensemble de nos process industriels. A l’heure de la COP21, la réduction de l’empreinte carbone est un enjeu majeur », souligne Philippe de Raynal, directeur général d’Axéréal

Reconnue au niveau international dans le cadre du rapport de l’Agence internationale de l’Energie de l’OCDE, la certification ISO 50001 est également citée dans la directive européenne sur l’efficacité énergétique publiée en 2012.